Quand Monsieur suit Madame en expatriation


Faute de statistiques, difficile de mesurer le phénomène. On estime que seulement 14% des salariés envoyés à l'étranger sont des femmes. Parmi elles, 70% ont moins de 40 ans et 1/3 d'entre elles sont célibataires ou divorcées. 7 à 9 % est la part d'hommes qui abandonnent leur carrière pour celle de leur femme à l'étranger.

Pourquoi la configuration où l'homme suit sa femme est elle si peu commune? Comment appréhendent ils et réussissent ils leur expatriation ?

Entre retours d'expériences et données factuelles, voilà ce que j'ai découvert de cette tendance encore limitée.



Les raisons de ce phénomène

Les causes sont multiples.

  • Dans 75% des foyers français, c'est l'homme qui gagne le plus

  • Les femmes sont moins proactives auprès de leur employeur pour faire savoir qu'elles souhaiteraient s'expatrier. En termes de carrière, c'est aux hommes que l'on propose de partir pour des raisons professionnelles. On se retrouve alors avec 9 fois sur 10 une épouse qui suit son mari

  • Les clichés ont la vie dure. Quand il faut choisir entre la carrière de monsieur ou celle de madame. bien malheureusement c'est encore celle de l'homme qui prévaut le plus souvent

A quoi ressemblent ils ?

Le profil de ces hommes qui décident de tout lâcher pour suivre leur épouse est difficile à cerner. On note que les hommes de plus de 55 ans sont deux fois plus nombreux à partir. Car

  • soit ils ont des difficultés de fin de carrière dans leur pays d'origine.

  • soit plus âgés que leur épouse et ayant eu une vie professionnelle bien remplie, ils décident alors de prendre "leur retraite anticipée" en s'occupant des enfants et devenant le mentor de leur dulcinée.


L'homme accompagnateur a dans 70% des cas un bac +4 minimum, parle 3 langues et souhaite travailler. Alors que les conjointes d'expatriés vont avoir tendance à adopter un comportement les conduisant à devenir mère au foyer, les hommes vont avoir un état d'esprit orienté emploi. Ils consacreront alors plus de temps à leur recherche d'emploi. Qui plus est, ils sont souvent plus aidés par l'entreprise.


On peut dire d'eux, qu'ils sont moins dans le sacrifice puisque plus de la moitié retrouve un travail sans trop perdre en salaire.


Ces conjoints-suiveurs doivent dorénavant faire face à 3 chocs culturels :

  • s'adapter à leur nouveau pays

  • s'adapter à leur nouvelle place au sein du foyer

  • s'adapter au regard des autres qui est bien souvent plus pesant sur eux car dans nos sociétés actuelles il est rare que ce soit monsieur au foyer qui dépend financièrement de madame.

C'est un beau cocktail qui peut faire des ravages sur l'estime de soi et créer un fort sentiment de frustration


Ce sentiment de sacrifice est connu de beaucoup de conjoints accompagnateurs car comme le dit Alban Giacomo, psychologue et psychothérapeute, spécialiste de l'expatriation

« Ce qui permet de réussir une expatriation, c'est d'abord la connaissance qu'on a de soi et de ses besoins. »

Pas facile de savoir seul ce qu'il en est : de soi, de ses besoins, de ses motivations, de ses valeurs. Je peux vous aider, grâce au coaching, à répondre à ces questions et à libérer vos talents et révéler tous les potentiels que vous offrent une expatriation.


Quand une nouvelle aventure commence

Certains ont la chance d'obtenir un emploi tout de suite. Ou auront l'occasion de s'ouvrir à de nouvelles opportunités.

C'est le cas de Pierre Yves qui se lance dans une nouvelle route professionnelle : l'entreprenariat.

Arrivé avec leurs deux adolescentes il y a 1,5 an dans la banlieue de New York, Pierre Yves a d'abord pris en charge l'installation de la vie de famille. Il s'est alors rendu compte que c'est un vrai job à temps plein. Il pensait trouver un emploi dans les ressources humaines comme dans sa vie française. Or une opportunité s'est offerte à lui quelques mois après leur arrivée : reprendre un fond de commerce dans sa ville.


Ainsi en connaissant l'expatriation il a osé se lancer en ouvrant une pâtisserie - crêperie - épicerie "la petite Bretagne" . A ses yeux, il écrit une nouvelle page dans le livre de sa vie.


Bien qu'il ne voit pas ses amis aussi fréquemment qu'il le souhaiterait, Pierre Yves se dit heureux - différemment. Son conseil avant de partir pour l'expatriation ? Le conjoint doit prendre le temps de réfléchir sur ce qu'il a réellement envie de faire de ces années. Il n'y a pas de réponses toutes faites, chacun doit décider de son projet.


Pour d'autres cela prendra plus de temps. Entre la barrière de la langue, l'obtention d'un permis de travail, la mauvaise connaissance des codes du marché local et l'étroitesse du réseau, trouver un emploi s'avère difficile ou ne correspond pas aux attentes de Monsieur.


Quand l'expatriation ne se passe pas comme prévue

Il arrive donc que parfois le conjoint accepte un emploi au rabais, l'amenant à dévaloriser ses compétences


C'est ce que vit Nicolas à Montréal. Arrivé en pleine pandémie, les débuts ont été épiques pour cette famille avec 4 enfants. Alors que sa femme a pu bénéficier d'accord entre la France et la province de Québec car infirmière, lui n'a pas pu faire reconnaître ses diplômes en tant que contrôleur fiscaliste, auditeur. Il pensait être accompagné par le gouvernement comme cela lui avait été dit avant le départ et malheureusement entre les différences culturelles et celles de qualité de vie, ils ont décidé de raccourcir d'un an leur expatriation pour retourner vivre à Chambéry.


Même s'il reconnait qu'une expatriation se vit différemment selon que l'on ait des enfants ou non, il est évident qui lui a manqué des informations sur l'organisation du marché du travail dans son corps de métier. Il conseille fortement de s'interroger sur ce que la personne veut faire ou pas. Une fois décidé quel travail, voir sa faisabilité. Il est alors intéressant de se faire aider par une personne experte en expatriation afin de ne pas partir tête la première.

Quand l'expatriation est le début d'une vie qu'à l'étranger

Autre histoire, autres expériences, autres ressentis, Cyril, parisien d'origine, vit et travaille depuis près de 20 ans à l'étranger. Depuis 2016, il a posé ses valises à Amsterdam avec sa femme allemande et leurs deux enfants. Il a su saisir les occasions qui se présentaient à chaque fois à lui pour être conforté dans sa décision de travailler à l'étranger.


Au Pays Bas, on valorise l'expérience et la motivation et non l'origine de l'école. Ainsi, il a su évoluer au sein d'entreprises accueillant des personnes d'horizons très différents.

Même s'il reconnait perdre peu à peu ses attaches françaises, il apprécie en particulier de devoir s'adapter pour s'approprier les codes de son entourage, apprendre de l'autre et ainsi ouvrir son esprit à ce que signifie "être étranger".


Alors suivre Madame dans l'expatriation ?


Au final que l'expatriation soit portée par l'homme ou par la femme, les questionnements et problèmes sont les mêmes. D'où l'importance de définir son expatriation comme un projet commun dans lequel doit aussi s'insérer un projet personnel. Il s'agit d'une des 11 clés pour réussir une expatriation que vous pourrez retrouver dans l'Ebook ci dessous.

  • Cela pourrait rendre moins réticent les hommes à suivre leur épouse expatriée

  • Cela pourrait aider les femmes à déculpabiliser en acceptant une opportunité à l'étranger. Elles sentiraient alors moins la pression d'assumer seule la charge familiale.

  • Cela permettrait de ne pas sentir une situation subie. Le suiveur n'aurait alors pas l'impression de sacrifier sa carrière pour suivre son.sa dulciné.e.



Le coaching est votre clé pour ouvrir votre conscience


Je serai heureuse de vous accompagner sur le chemin d'une meilleure connaissance de vous même, de prendre des décisions qui vous correspondent réellement, de passer à l'action pour que ces décisions deviennent les expériences de votre vie.

Bref, à oser avoir une vie qui vous ressemble.



Si vous hésitez encore à sauter le pas de l'expatriation. Ou bien si vous avez encore des questions et des doutes. Ou encore pour éviter toutes rancœurs au sein de votre foyer, je serai heureuse de vous aider à y voir plus claire.



Et si ce n'est encore fait, je vous invite à télécharger l'Ebook 11 clés pour une expatriation réussie






66 vues0 commentaire