top of page

Expatriation : Retrouvez sa confiance en soi

L’expatriation est une aventure, un voyage qui peut être aussi excitant que déstabilisant. Surtout lorsque vous êtes le conjoint suiveur, celui qui accompagne son partenaire dans cette nouvelle étape de vie à l’étranger. Vous quittez votre zone de confort, votre environnement familier, pour vous lancer dans l’inconnu. C’est une expérience qui peut mettre à rude épreuve votre confiance en vous.


Conjoint expatrié et confiance en soi

Pour des raisons pratiques et sans discrimination aucune, cet article est rédigé au féminin mais concerne tous les genres.


Imaginez-vous dans un pays étranger, avec une culture différente, une langue que vous ne maîtrisez pas encore parfaitement. Vous devez vous adapter, trouver vos repères, construire un nouveau réseau social. Et parfois, vous pouvez avoir l’impression de perdre pied, de ne pas être à la hauteur. Vous vous sous-estimez, vous ne voyez pas vos accomplissements, vous ne vous félicitez pas du chemin parcouru. Vous perdez confiance en vous.


Mais rassurez-vous, vous n’êtes pas seule. Beaucoup de conjoints suiveurs expatriés vivent la même chose. Et surtout, sachez que la confiance en soi n’est pas une qualité innée. Elle se travaille, se développe, se renforce. Et c’est précisément le sujet de cet article.


Je vais vous montrer comment retrouver votre confiance en vous, comment surmonter vos doutes et vos peurs, comment vous réaliser pleinement dans votre nouvelle vie à l’étranger.


Alors, êtes-vous prête à embarquer dans ce voyage vers une meilleure confiance en vous ? Êtes-vous prête à transformer votre expatriation en une expérience enrichissante et épanouissante ? Si oui, continuez votre lecture. Cet article est fait pour vous.



Heroine de sa vie - confiance en soi

La confiance en soi : un enjeu majeur en expatriation


La confiance en soi est comme un muscle : plus on l’exerce, plus elle se renforce. Et pourtant, dans le contexte de l’expatriation, ce muscle est souvent mis à rude épreuve. On se retrouve dans un environnement inconnu, loin de nos repères habituels, et il est facile de douter de soi, de ses capacités à s’adapter, à réussir dans ce nouveau contexte.


Prenons l’exemple de ma cliente Sophie, une femme dynamique et ambitieuse qui a suivi son conjoint à l’étranger. Au début, elle était enthousiaste à l’idée de cette nouvelle aventure. Mais très vite, elle a commencé à se sentir perdue, déconnectée, inutile. Elle avait l’impression de ne pas être à la hauteur, de ne pas être capable de s’adapter à cette nouvelle vie. Elle a perdu confiance en elle.


Un jour nos chemins se sont croisés. Elle a décidé de se faire aider par une personne qui a vécu les mêmes choses qu’elle quelques années plus tôt. 


Lors de cet accompagnement, elle a pris conscience de ses peurs, de ses doutes, de ses blocages. Elle a compris comment transformer ses obstacles en opportunités. Lentement elle a réussi à retrouver la confiance en elle. Elle a appris à se valoriser, à reconnaître ses accomplissements, à se féliciter du chemin parcouru.

Aujourd’hui, elle est épanouie dans sa vie d’expatriée. Elle a trouvé sa place,  créé son réseau, appris à s’adapter à cette nouvelle culture. 



Développer sa confiance en soi

5 étapes pour développer sa confiance en soi

La confiance en soi est donc cette petite voix intérieure qui vous dit “Je suis capable, je peux le faire”. Elle vous pousse à sortir de votre zone de confort, à relever des défis, à réaliser vos rêves. Et pourtant, dans le contexte de l’expatriation, cette petite voix peut parfois se faire discrète, voire silencieuse. Les doutes, les peurs, l’incertitude peuvent prendre le dessus et vous empêcher de vous réaliser pleinement.


Mais la bonne nouvelle, c’est que la confiance en soi - en expatriation - peut se travailler, se développer, se renforcer. Et pour cela, je vous propose un parcours en 5 étapes :


Étape 1 : identifier et surmonter les blocages


La première étape consiste à identifier les peurs, les doutes, les pensées et croyances limitantes qui nous empêchent de nous réaliser pleinement.


Pour cela, je vous propose un exercice simple : prenez une feuille de papier et notez toutes les pensées négatives qui vous viennent à l’esprit lorsque vous pensez à votre situation d’expatrié. Ensuite, essayez de transformer ces pensées négatives en pensées positives. Par exemple, au lieu de penser “Je ne suis pas capable de m’adapter à cette nouvelle culture”, pensez “J’ai déjà réussi à m’adapter à de nouvelles situations par le passé, je suis capable de le faire à nouveau”.



Étape 2 : Cultiver une mentalité positive


Cultiver une mentalité positive est une étape cruciale dans le développement de la confiance en soi. En effet, notre mentalité, c’est-à-dire la façon dont nous pensons et percevons le monde qui nous entoure, a un impact direct sur notre confiance en nous.

Une mentalité positive vous permet de voir les opportunités plutôt que les obstacles, les solutions plutôt que les problèmes. Elle vous aide à apprécier ce que vous avez, à reconnaître vos réussites, à valoriser vos compétences et vos talents. Elle vous encourage à croire en vous, en vos capacités, en votre potentiel.

Par exemple, face à un défi, une personne avec une mentalité positive se dira : “C’est une occasion d’apprendre et de grandir. Je suis capable de relever ce défi”. Cette attitude booste la confiance en soi, car elle transforme les défis en opportunités de développement personnel.


Pour cultiver une mentalité positive, plusieurs stratégies peuvent être mises en place :

  • Pratiquez la gratitude : chaque jour, prenez un moment pour réfléchir à ce que vous appréciez dans votre vie. Cela peut être des choses simples comme un bon repas, un sourire échangé avec un inconnu, un moment de détente… La gratitude vous aide à focaliser votre attention sur les aspects positifs de votre vie.

  • Entourez-vous de personnes positives : les personnes qui vous entourent ont une grande influence sur votre mentalité. Essayez de vous entourer de personnes qui ont une attitude positive, qui vous encouragent, qui croient en vous.

  • Affirmez-vous : n’hésitez pas à exprimer vos idées, vos opinions, vos besoins. L’affirmation de soi renforce la confiance en soi, car elle vous permet de vous respecter et de vous faire respecter.

  • Pratiquez l’auto-compassion : soyez bienveillante envers vous-même, surtout lorsque vous faites face à des difficultés ou des échecs. L’auto-compassion vous aide à accepter vos imperfections, à apprendre de vos erreurs, à vous relever après un échec.


En cultivant une mentalité positive, vous renforcez votre confiance en vous. Vous vous donnez les moyens de réussir votre expatriation, de vous épanouir dans votre nouvelle vie à l’étranger. Alors, n’hésitez pas à mettre en pratique ces conseils. Et rappelez-vous : vous êtes capable, vous avez toutes les ressources en vous pour réussir. 


Étape 3 : Revoir ses objectifs


L’expatriation est une occasion unique de revoir ses objectifs, de se recentrer sur ce qui compte vraiment pour soi. C’est un moment propice pour faire le point sur ses aspirations, ses passions, ses valeurs. Qu’est-ce qui vous fait vibrer ? Qu’est-ce qui vous donne de l’énergie, de la joie ? Qu’est-ce qui vous motive, vous pousse à vous dépasser ?


Une fois que vous avez identifié ces éléments, vous pouvez définir des objectifs en lien avec ces éléments. Des objectifs qui vous ressemblent, qui sont en accord avec vos valeurs, vos aspirations. Des objectifs qui vous motivent, qui vous donnent envie de vous lever le matin.

Mais attention, un objectif n’est pas seulement une destination, c’est aussi un chemin. Et pour que ce chemin soit agréable, il est important de définir des objectifs SMART :


  • Spécifiques : Votre objectif doit être clair, précis. Par exemple, au lieu de dire “Je veux apprendre la langue du pays”, dites “Je veux être capable de tenir une conversation basique en espagnol dans 3 mois”.

  • Mesurables : Vous devez pouvoir mesurer votre progression vers votre objectif. Par exemple, vous pouvez décider de consacrer 30 minutes par jour à l’apprentissage de la langue.

  • Atteignables : Votre objectif doit être réaliste, à votre portée. Il ne sert à rien de viser la lune si vous n’avez pas encore construit votre fusée.

  • Réalistes : Votre objectif doit être en accord avec votre réalité, vos contraintes, vos ressources. Par exemple, si vous avez un emploi du temps chargé, il sera peut-être plus réaliste de consacrer 15 minutes par jour à l’apprentissage de la langue, plutôt que 30.

  • Temporellement définis : Votre objectif doit avoir une échéance. Cela vous permet de rester motivé, de voir la progression.


Une fois que vous avez défini vos objectifs SMART, il est important de les prioriser. Quel est l’objectif le plus important pour vous ? Celui qui aura le plus d’impact sur votre vie ? Concentrez-vous sur cet objectif en premier.


Enfin, n’oubliez pas de célébrer chaque petite victoire, chaque pas en avant vers votre objectif. Chaque réussite, aussi petite soit-elle, est une preuve de votre capacité à atteindre vos objectifs. Et cela booste votre confiance en vous.


Étape 4 : Surmonter les doutes et les peurs


Les doutes et les peurs font partie de la vie, et encore plus lorsqu’on vit une expérience aussi déstabilisante que l’expatriation. Qui n’a jamais ressenti une boule au ventre à l’idée de s’exprimer dans une langue étrangère, une appréhension à l’idée de se retrouver seule dans un pays inconnu, une peur de l’échec ?


Ces sentiments sont tout à fait normaux. Ils sont le signe que vous sortez de votre zone de confort, que vous vous confrontez à l’inconnu. Mais ils ne doivent pas vous paralyser. Ils ne doivent pas vous empêcher de vous réaliser pleinement, de vivre votre expatriation comme une expérience enrichissante et épanouissante.


Pour surmonter vos doutes et vos peurs, plusieurs stratégies peuvent être mises en place :

  • La visualisation positive : Imaginez-vous en train de réussir, de vous épanouir dans votre nouvelle vie à l’étranger. Visualisez-vous en train de parler couramment la langue du pays, de vous faire des amis, de réussir dans votre travail. Cette technique vous permet de reprogrammer votre cerveau, de remplacer vos pensées négatives par des pensées positives.

  • La reprogrammation des pensées négatives : Chaque fois qu’une pensée négative vous vient à l’esprit, remplacez-la par une pensée positive. Par exemple, au lieu de penser “Je ne suis pas capable de parler cette langue”, pensez “J’apprends chaque jour, je progresse, je suis capable de communiquer”.

  • Les affirmations positives : Les affirmations positives sont des phrases positives que vous vous répétez régulièrement. Elles vous aident à reprogrammer votre cerveau, à renforcer votre confiance en vous. Par exemple, vous pouvez vous dire : “Je suis capable, je suis forte, je suis résiliente”.


En surmontant vos doutes et vos peurs, vous renforcez votre confiance en vous. Vous vous donnez les moyens de réussir votre expatriation, de vous épanouir dans votre nouvelle vie à l’étranger. 


Étape 5 : Prendre soin de soi

La dernière étape, mais non la moindre, est de prendre soin de soi. L’expatriation peut être une expérience stressante, avec son lot de défis et d’incertitudes. Il est donc essentiel de prendre soin de soi, de son corps et de son esprit, pour maintenir un niveau de confiance en soi élevé.

Prendre soin de soi peut prendre de nombreuses formes, et chacun a ses propres méthodes et préférences. Voici quelques suggestions :


  • Pratiquer la méditation ou la respiration consciente : Ces techniques peuvent vous aider à vous recentrer, à calmer votre esprit, à gérer votre stress. Elles peuvent être pratiquées à tout moment de la journée, que ce soit le matin pour bien commencer la journée, le soir pour se détendre avant de dormir, ou à tout moment où vous ressentez le besoin de faire une pause.

  • Se mettre en mouvement : L’exercice physique est excellent pour la confiance en soi. Il libère des endorphines, les hormones du bonheur, qui améliorent votre humeur et votre bien-être général. Que ce soit une séance de yoga, une course à pied, une balade à vélo, une danse endiablée dans votre salon, l’important est de choisir une activité que vous aimez et qui vous fait du bien.

  • Pratiquer une activité créative : La créativité est une excellente façon de se reconnecter à soi-même, de s’exprimer, de se détendre. Que ce soit la peinture, l’écriture, la musique, la cuisine, le jardinage… laissez libre cours à votre imagination et à votre créativité.

  • S’autoriser des moments de détente : Dans le tourbillon de l’expatriation, il est important de s’accorder des moments de détente, de relaxation. Que ce soit un bain chaud, une sieste, une lecture, un moment de méditation… ces moments sont essentiels pour recharger vos batteries et maintenir votre confiance en vous.


En prenant soin de vous, vous renforcez votre confiance en vous. Vous vous donnez les moyens de réussir votre expatriation, de vous épanouir dans votre nouvelle vie à l’étranger. 


Pourquoi se faire accompagner par une coach spécialisée ? 

L’expatriation est une aventure humaine riche, mais elle peut aussi être source de stress et d’incertitudes. On peut certes tout à fait faire face seule et avancer à son allure. 

Mais se faire accompagner par une coach spécialisée peut être d’une aide précieuse car elle vous aidera à aller plus loin dans vos réflexion et plus vite.


En tant que coach spécialisée dans la mobilité internationale et le bilan de compétences, j’ai une connaissance approfondie des défis spécifiques que rencontrent les conjoints suiveurs expatriés. Je peux vous aider à préparer votre départ, à vous adapter à votre nouvel environnement, à vous réorienter à gérer le décalage culturel, à construire un nouveau réseau social, à préparer votre retour dans votre pays d’origine…


Mais au-delà de ces aspects pratiques, je peux surtout vous aider à travailler sur vous-même, à développer votre confiance en vous, à surmonter vos doutes et vos peurs, à vous réaliser pleinement dans votre nouvelle vie à l’étranger.


Notre partenariat vous aidera à identifier vos blocages, vos pensées et croyances limitantes, Je vous aide à les transformer en opportunités de développement personnel en mettant en place des stratégies pour atteindre vos objectifs, à surmonter les obstacles qui se dresseront sur votre chemin.


Enfin, je suis à vos côtés pour vous apporter un soutien émotionnel, une écoute bienveillante, un espace de parole où vous pouvez exprimer vos doutes, vos peurs, vos frustrations, vos joies, vos réussites… Elle peut vous aider à prendre soin de vous, à vous reconnecter à vous-même, à booster votre confiance en vous.



 

En conclusion, l’expatriation est une aventure humaine riche, pleine de défis et d’opportunités. C’est une expérience qui peut vous faire grandir, vous transformer, vous révéler à vous-même. Mais pour cela, il est essentiel de travailler sur votre confiance en vous.


La confiance en soi n’est pas innée. Elle se travaille, se développe, se renforce. Et pour cela, un accompagnement personnalisé peut être d’une aide précieuse.


Et rappelez-vous : vous êtes capable, vous avez toutes les ressources en vous pour réussir. Alors, croyez en vous, et tout sera possible. 


Alors, êtes-vous prête à retrouver votre confiance en vous ? Êtes-vous prête à transformer votre expatriation en une expérience enrichissante et épanouissant ?



 


Logo Dessine ta vie Coaching - Cécile Solar

Vous recherchez une coach pour votre mobilité internationale ?

Dessine ta vie Coaching est à votre écoute pour étudier vos besoins !


Contactez-moi au +49176 8125 8056

ou par mail à l'adresse suivante : info@dessinetaviecoaching.com

Cet article vous a plu ?




de le partager sur vos pages de réseaux sociaux, à vos amis et contacts et à vous abonner à ma Newsletter





4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page