top of page

La quête d'estime de soi des mères au foyer en expatriation


Mère au foyer avec une fabile estime de soi
Une mère au foyer en expatriation avec une fabile estime de soi

Pour des raisons de simplicité dans la lecture et sans discrimination aucune, cet article  utilise la forme feminine pour parler du masculin et du féminin.



Vous arrive-t-il de vous dire ? “Mon travail n'est pas reconnu par la société”, "Je suis isolée et seule dans mes responsabilités de mère au foyer,” "Je ne suis pas aussi indépendante ou accomplie que les femmes qui ont une carrière," "Je suis dépendante financièrement de mon conjoint, donc je suis moins valorisée."


Ces pensées auto-dépréciatives peuvent être exacerbées par les pressions sociales et les stéréotypes associés au rôle traditionnel du conjoint suiveur. Ressentir un sentiment d'inutilité et de dévalorisation pour les femmes expatriées s’occupant de leur foyer - que ce soit par choix, par opportunité, par sacrifice ou bien par nécessité - n’est pas une fatalité. 


L'estime de soi, déterminante tant pour les enfants que pour les adultes, revêt une importance particulière pour les conjoints expatriés lorsqu'ils endossent le rôle de parent au foyer. Ce passage peut s'avérer délicat, mais en comprenant les tenants et aboutissants de l'estime de soi et en mettant en place des pratiques efficaces, il devient possible de cultiver un sentiment de valeur personnelle et de confiance en soi.


Dans cet article, nous explorerons les divers aspects de l'estime de soi d'une mère au foyer en expatriation et je partagerai des conseils pratiques pour cultiver une vision bienveillante de soi-même, favorisant ainsi l'épanouissement personnel et familial à l'étranger.


Comprendre ce qu’est l’estime de soi

Pour amorcer ce voyage vers une estime de soi plus solide, il est essentiel de saisir pleinement la signification de ce concept fondamental.


Selon les mots éclairants de Christophe André dans son ouvrage "S'estimer et s'oublier", l'estime de soi englobe la perception, l'évaluation et surtout le traitement que nous réservons à nous-mêmes. 


Cela revient à une évaluation constante de nos compétences, de nos qualités et de nos défauts, ainsi qu'à la manière dont nous nous jugeons face à nos actions et à nos choix. Mais au-delà de cette auto-évaluation, l'estime de soi se manifeste également dans notre façon de nous traiter, que ce soit avec douceur et bienveillance ou avec rigueur et sévérité.


Construire une estime de soi solide nécessite une combinaison subtile d'exigence et de bienveillance envers soi-même. Cette attitude non seulement nous aide à mieux vivre, à traverser avec intelligence les hauts et les bas de l’expatriation et de la vie en général, mais elle nous permet également de nous détourner progressivement de nous-mêmes pour nous tourner vers notre nouvelle vie à l'étranger.




Avoir le moral en berne ou en super forme
Bad or good Mood

Les défis de l'expatriation combinés à ceux de la maternité


Que vous ayez choisi la vie à l'étranger par amour, par opportunité professionnelle ou par pure aventure, le choc culturel et le sentiment de déracinement sont inévitables. Vous vous retrouvez à jongler entre les langues, les coutumes et les attentes sociales, et parfois, vous vous sentez perdue. C'est dans ces moments-là que l'estime de soi peut être mise à rude épreuve.


Ajoutez à cela le rôle exigeant de la maternité. Être une mère au foyer est une vocation noble, mais cela ne vient pas sans son lot de défis, surtout lorsque vous êtes loin de votre réseau de soutien habituel. Les longues journées de garde d'enfants, les nuits agitées et les tâches ménagères peuvent rapidement peser sur votre moral.

Je me souviens encore de ces moments de doute, de ces journées épuisantes où mon mari en voyage je me demandais si j'étais à la hauteur. Mais au fil du temps, j'ai réalisé que la force de caractère et la résilience que je développais chaque jour en prenant soin de ma famille étaient inestimables.

"Le travail est une activité qui génère de la valeur ou des opportunités pour un autre bénéficiaire que soi " - Lucie Quillet


Il est temps de changer notre perception de ce qu'est réellement "un travail". Ce concept va au-delà d'un simple "job" ou d'un "emploi". Il englobe une multitude de tâches et de responsabilités, y compris celles accomplies au foyer, surtout dans le contexte de l'expatriation. Nous devons apprendre à répondre fièrement et sans minimiser l'importance de ces activités lorsque nous disons "je travaille au foyer", que ce soit pendant la journée ou en complément d'un emploi à l'extérieur.


Les pressions sociales et l'estime de soi


Le regard de la société sur les mères au foyer expatriées peut également jouer un rôle majeur dans la construction de votre estime de soi. Trop souvent, nous sommes confrontées à des stigmates sociaux qui dévalorisent notre choix de rester à la maison avec nos enfants. Mais rappelez-vous, toutes les mères travaillent, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur du foyer.


Je ne m'imaginais pas en devenant mère à Cologne, que cela sesrait très difficile de concilier vie professionnelle et maternité. Que ce soit à cause de structures de garde non adaptées, de la mentalité et des réflexions sur le rôle d'une mère ; j'ai fini par choisir de consacrer mon temps à ma famille. Mais c'était en oubliant les stigmates sociaux et des jugements implicites de mon entourage resté en France qui ont peu à peu éroder ma confiance en moi.


Le poids des normes sociales et des attentes culturelles peut être écrasant. Dans de nombreuses sociétés, le succès est souvent mesuré en termes de réussite professionnelle, de réalisations tangibles et de contributions monétaires.


En tant que mères au foyer, nous pouvons parfois nous sentir invisibles, nos efforts et notre dévouement ne correspondant pas aux critères traditionnels de succès. Cette dissonance entre les attentes extérieures et notre réalité peut semer le doute dans nos esprits et miner notre estime de soi.


Il est essentiel de reconnaître que ces pressions sociales sont externes et souvent basées sur des normes dépassées ou des idées préconçues. Nous devons nous rappeler que notre valeur en tant que mères au foyer ne dépend pas de la reconnaissance sociale ou des standards conventionnels de réussite.


Pour surmonter ces pressions sociales et renforcer notre estime de soi, il est important de nous entourer de soutien et de nous rappeler notre valeur intrinsèque. Cherchez des professionnels experts de l'expatriation, des groupes de soutien locaux, des communautés en ligne où vous pouvez partager vos expériences et trouver du réconfort auprès de personnes qui comprennent ce que vous vivez.


De plus, il est important de remettre en question les normes sociales et de redéfinir ce que signifie réellement le succès et la valeur. Nous devons nous affirmer en tant que femmes capables et dignes, quel que soit notre statut professionnel ou notre situation familiale. En embrassant notre rôle de mère au foyer avec fierté et en reconnaissant la valeur inestimable de notre travail, nous pouvons affirmer notre estime de soi et nous libérer des jugements et des attentes extérieures.


La quête de l'estime de soi


Alors, comment relever ce défi et cultiver une estime de soi solide dans le tourbillon de l'expatriation ?

Pour moi, cela a commencé par un voyage intérieur, une exploration courageuse de mes forces et de mes faiblesses grâce à l'accompagnement d'un coach. J'ai pris le temps de me connaître vraiment, de reconnaître mes réussites et mes échecs, et de m'accepter dans ma totalité.


Et petit à petit, j'ai réalisé que l'estime de soi n'était pas une destination, mais un voyage continu de croissance et de découverte de soi.


Pour vous aider dans ce voyage j'ai rédigé un guide pratique afin de développer une estime de soi solide. Je vous invite à le consulter car vous y trouverez une mine de conseils pour aider à développer votre estime de vous-même





Guide pratique pour développer son estime de soi

Et si vous ne connaissez pas encore mes accompagmenets dédiés aux conjoints d'expatié, je vous invite à découvrir mes programmes "Au delà de vos frontières"


 

Logo de Dessine ta vie Coaching

Vous recherchez une coach pour vous aider dans votre expatriation ?

Dessine ta vie Coaching est à votre écoute pour étudier vos besoins !

Contactez-moi au +49176 8125 8056

ou par mail à l'adresse suivante : info@dessinetaviecoaching.com

Cet article vous a plu ?

de le partager sur vos pages de réseaux sociaux, vos amis et contacts et à vous abonner à ma Newsletter







Posts récents

Voir tout

Comentarios